Site Overlay
Moteur

Moteur : conseils pour préserver et réduire l’usure

Sans surprise, un entretien régulier est un des secrets pour garder son moteur en bon état. Il s’agit d’un investissement sur le long terme. Cela permet d’éviter les coûts élevés d’éventuelles réparations dans la majorité des cas. Quelques points à retenir sur cet entretien.

La vidange

La vidange vient en première liste en ce qui concerne l’entretien d’un moteur. D’une manière simplifiée, cela consiste à vider l’huile du moteur et la remplacer, car celle-ci produit des résidus au bout d’un certain temps d’utilisation. Ces résidus, s’ils ne sont pas supprimés, ils portent préjudice au bon fonctionnement du moteur.

Cela est valable que cela soit un moteur à traction avant ou un moteur à traction arrière. Il importe de rappeler que la fréquence recommandée pour faire la vidange est de 15 000 km. Néanmoins, il est toujours judicieux de bien se renseigner auprès du fournisseur. De plus, la vidange réduit les frottements entre les organes mécaniques.

Par ailleurs, il est fortement conseillé d’investir dans de l’huile de bonne qualité. Il en est de même pour le filtre. Veiller à changer ce dernier en moyenne tous les 60 000 km ainsi que la bougie. Le filtre étant un élément qui joue un rôle tout aussi important dans la préservation du moteur.

Le carburant

Préserver le moteur et réduire son usure reviennent également à bien choisir le carburant. En effet, il vaut mieux investir dans du carburant de très bonne qualité. Il existe désormais des carburants qui sont adaptés à la nouvelle technologie des moteurs. Une technologie fragile et pointue. Il est surtout question de protéger les injecteurs. Pour cela, on peut également utiliser une solution liquide pour les nettoyer.

De plus, il est important d’éviter l’encrassement. Cela peut se faire à l’aide de gestes simples et par soi-même de temps en temps. Il suffit d’enlever toutes saletés qui se trouvent sur le moteur comme des feuilles mortes ou des brindilles. Cela dit, ouvrir le capot de temps à autre. Ce geste permet de laisser le moteur bien respirer, mais surtout avoir un meilleur refroidissement.

Aussi, le moteur n’aime-t-il pas les graisses. De ce fait, on peut utiliser un chiffon pour retirer les excédents de graisses qui se trouvent dans le compartiment moteur. Attention, ne jamais utiliser un jet d’eau.

Les bons gestes

Outre ces entretiens cités en supra, la qualité de conduite tient une place prépondérante dans la préservation du moteur. Quelques gestes sont donc à adopter. A commencer par avoir l’habitude de laisser le moteur tourner quelques minutes au démarrage pour le réchauffer. Cela permet à l’huile d’atteindre une température adéquate. De cette manière, elle est plus performante, plus fluide et protège bien les éléments mécaniques pas la suite.

On peut aussi passer les vitesses à haut régime. Cela réduit l’encrassement. Cependant, cela n’est recommandé qu’avec une température de 90°. En effet, il faut noter que l’huile de la boîte de vitesse est plus lente à se réchauffer. Enfin, consulter un professionnel aussitôt qu’un bruit suspect apparaît. Régler le problème aussitôt limite les dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *